Rapport de course et setups Kyosho Masters 2024

- Catégories : Actu , Rapports de courses

Groupe KM24

Cela fait maintenant plusieurs mois (année?) que je n'ai pas fait de rapport de course, mais après une des meilleures courses de l'année, je me dois d'écrire quelques lignes pour vous livrer mon ressenti!

Avec cette année catastrophique niveau météo, nous voila direction la région parisienne au RC94 à Sucy-en-Brie pour la 24e Edition des Kyosho Masters. Rendez-vous incontournable des amoureux de la marque japonaise, cette édition s'est avérée être une nouvelle fois une réussite, avec une affluence record! A l'heure où de nombreux clubs affichent triste mine avec une participation en baisse, on voit bien que les courses qui offrent "un petit plus" font carton plein, avec cette année plus de 170 voitures et 160 pilotes.

D'un oeil extérieur, avant ma venue dans l'équipe Kyosho, j'ai toujours vu les Masters comme une course entre pilotes de la région parisienne qui s'amusent dans leur fief sans terre entre eux. Mais je dois avouer que j'étais bien loin de ce que l'on vit quand on participe à cette course!!

LA PISTE

Historiquement, je ne suis absolument pas fan du full synthétique. Sans dénigrer personne, je n'ai pas de bons souvenirs de mes précédentes expériences dans ces conditions, peut-être car cela ne correspond pas à mon pilotage, mais surtout parce que je ne trouve pas ça assez "tout-terrain" niveau ressenti. C'est souvent de la piste avec des bosses et je ne trouve pas ça très intéressant.

Je sais que plus on se dirige vers le nord, plus c'est compliqué d'avoir une piste praticable en hiver sans utiliser de l'astro ou des pavés... et encore plus difficile de trouver des bénévoles pour entretenir ce genre de piste.

Mais je dois avouer que depuis mes quelques venues au RC94, je pense que c'est tout à fait possible de faire du TT dans ces conditions! En effet, on a vraiment la sensation de faire du buggy ici, et c'est un réel plaisir de rouler sur cette piste. Les revêtements sont bien choisis et le comportement des voitures proches d'une piste en terre à forte adhérence. La difficulté réside évidemment dans les réglages et le choix des pneus, car on passe d'un extrême à l'autre lorsque la météo change du sec à la pluie! On y reviendra, mais en effet, du vendredi/samedi avec conditions sèches, au dimanche en conditions humides et changeantes, il a fallu être réactif.

Vidéo de présentation de la piste à pied, samedi matin:

VENDREDI

Journée de mise en place et d'essais. Cela fait vraiment plaisir de voir les stands pleins, avec des pilotes venus du monde entier, 15 pays représentés, du Japon à la Grèce en passant par la Réunion!

J'ai d'abord commencé avec des réglages pour piste plutôt humide, car la pluie était annoncée le vendredi matin. Donc différentiels en 10000 devant, 10000 au centre et 5000 derrière.

Dès P1, j'avais quand même les ressorts et amortisseurs plutôt durs pour compenser le fort grip de la piste déjà sèche.
Pour le reste, j'ai utilisé les réglages que je vous avais partagés avant la course, qui sont ceux utilisés lors de l'édition de l'année dernière. Niveau pneu, pas de grande question à se poser, les Matrix Blackhole en gomme Clay Soft étaient le bon choix!
Dans l'après-midi, j'ai pris le temps de changer mes différentiels pour 50000 à l'avant, 30000 au centre, 20000 à l'arrière (avec pignons IF402 partout).

Après ce changement, je suis passé d'un meilleur tour en 31.5s à 30.8s en nitro et de 31.5 à 30.6 en électrique! Preuve que dans ces conditions, des différentiels rendent la voiture vraiment plus efficace, et même plus facile à piloter!
Je réalise la pole position de la première manche de qualification dans les 2 catégories.

MP10 Reno Savoya

SAMEDI

Jour de qualifications, avec au programme 4 manches, les 3 meilleures prises en compte, une finale brushless et la celebration race.

La température étant plus importante, j'ai changé mes huiles d'amortisseurs pour 650-750 sur le buggy nitro et 700-600 sur l'électrique et réduit le débattement arrière à 120mm en longueur d'amortisseurs pour limiter la prise de roulis et le transfert de masses sur les petits virages où je perdais en vitesse de passage en courbe.
A l'issue des 5 manches, je réalise la pole position dans les 2 catégories, mais il y a encore du travail, l'écart étant réduit dans les dernières manches du samedi soir.

Je gagne la première finale en électrique, malgré un gros choc qui a déconnecté la boule de ma barre antiroulis avant. Assez délicat sur une piste avec autant d'adhérence ;-)

Place maintenant à la CELEBRATION RACE. Le concept est simple et original. Les 5 premiers de chaque catégories s'élancent en décalé pour s'affronter sur une finale de 22 minutes.

D'abord les 5 meilleurs pilotes de la catégorie LIGUE: Nicolas Dupont, Benjamin Chebab, Sacha Debouzy, Melina Ratzlaff, Simon Follain.
Catégorie EXPERT: Olivier Natress, Anthony Ronssin, Frank Lemke, Andre Gavazzi, Samuel Miroir
Catégorie ELITE: Reno Savoya, Thomas Carandi, Jeremy Pittet, William Cazin, Soheil Azoulay.

Les pilotes EXPERT sont partis avec 2 tours de retard sur les LIGUE, et les pilotes ELITE 2 tours de retard sur les pilotes EXPERT, donc je suis partit avec un total de 4 tours de retard sur les pilotes LIGUE! J'ai tout donné sur cette finale, et je termine 3e, à seulement un tour de Sacha Debouzy qui remporte facilement cette finale! C'était vraiment fun de rouler avec les pilotes des autres catégories, ils n'ont rien lâché, bravo!

Place maintenant au clou du spectacle, la soirée du samedi soir... De la musique, un cochon à la broche, des passionnés et un peu (beaucoup) de punch... Ça peut forcément bien se passer!

De la séance de dégustation du punch réunionnais à la démo de danse de JQ en passant par le stand DJ des irlandais, cette soirée était encore une franche réussite avec des sourires et de la convivialité.

Avec un airbnb choisi aux petits oignons par David, on a pu dormir à 3 minutes à pied de la piste avec le team RSRC, aucun risque, et on a pu profiter de la soirée! N'est-ce pas William? :-)

DIMANCHE

Jour de finales... et de pluie!
Grosses averses la nuit et le matin. La piste est donc humide, glissante, et les réglages sont à revoir.

Reno Savoya KM24

Retour avec hydraulique plus mou, différentiels plus mou, barres antiroulis plus molles, de manière à donner plus de mouvements aux chassis et générer plus d'accroche. 

La 2e finale électrique du matin a été annulée de manière à laisser passer le gros de la pluie. 

Les premières remontées du matin se déroulent sur une piste humide, mais seule la ligne droite devant le podium est vraiment avec des flaques. C'est le gros avantage de rouler sur une piste avec ce genres de revêtements.
Les essais de demie finale se passent alors que la piste est encore très humide. Je pars en pneus Matrix Nova ultra soft, puis change pour Neutron Ultra soft. Le grip et les temps sont assez similaires, mais le grip est très changeant et évolue rapidement.

Pour la 2e finale électrique, la piste est quasiment sèche. Je me pose donc beaucoup de questions sur le choix des pneus. La gomme clay étant la plus adaptée aux revêtements synthétiques, c'est la gomme de premier choix pour le RC94, mais... elle n'aime pas l'eau du tout.

La piste me parait suffisamment sèche pour opter pour du Nova Clay Super Soft en A2. Ce n'était clairement pas le bon choix, j'aurais du partir en ultra soft. La piste est encore trop humide, et je n'ai pas assez d'adhérence pour passer en tête et finis 2e. Tout se jouera donc en A3, mais un soucis moteur m'empêche de jouer la victoire. Heureusement, Tim Kraus (qui était le seul à pouvoir gagner après A2) a lui aussi subi un soucis mécanique, donc je gagne en catégorie brushless.

MP10e Reno Savoya 2024

En demie finale, le grip est de nouveau revenu, pas aussi haut que le samedi, mais très similaire. Je reviens donc à mes réglages de suspension et barres antiroulis du samedi, mais en gardant un réglage de différentiels "mou", car la pluie est annoncée par averses tout au long de la journée et d'un tour à l'autre le grip peut complètement basculer. Mon choix de pneus pour la journée: Matrix Clay Super Soft.

Je gagne ma demie finale avec un tour d'avance et m'élancerais avec le numéro 1 en finale.

La finale est prévue assez tard, proche des pluies fortes annoncées. Je ne change rien par rapport à la demie finale, et fais juste la maintenance habituelle: charge des batteries et contrôle de l'embrayage. Tout est toujours très fiable donc demande très peu de maintenance tout au long d'un weekend de course comme celui-ci.

La finale se passe très bien... jusqu'à mi course environ!

Je reviens au contact de P3 et P2 pour leur mettre un tour... mais une grosse averse a lieu. Comme énoncé plus tôt, sur l'eau, la gomme clay ne fonctionne pas du tout. Sauf... que Thomas Carandi a joué un coup de poker en départ de finale et a fait le choix de partir en Neutron Ultra soft!

Chapeau à lui pour avoir garder le cap et la 2e place sur le sec, mais sur l'humide, il est 3 à 5 secondes plus rapide au tour! Autant dire que même avec une avance de 30 secondes, il ne faut pas longtemps pour qu'il revienne au contact! Heureusement, la pluie se calme après quelques minutes, mais c'était quand même long à attendre que ça se calme en pilotant!

Reno Savoya pilote RC

D'un tour à l'autre, je reprends du grip et un rythme de 1 à 2s plus vite de tour en tour... jusqu'à environ 10 minutes de la fin de finale, avec de nouveau une averse. Heureusement, la pluie s'est de nouveau arrêtée juste à temps, ce qui me permet de gagner avec seulement 8s d'avance après les 45 minutes!

Vidéo d'un tour en finale:

Comme vous avez pu le lire, ce fut donc encore un excellent weekend. Merci à tous les participants pour votre bonne humeur (désolé je ne vais pas citer de noms sinon je vais en oublier), vos sourires, vos échanges et partages, c'est encore un gros week-end de course passé ensemble! Après quelques week-ends vraiment nuls niveau atmosphère sur et sous le podium, ce fut un réel plaisir de partager cette expérience avec vous, et remettre une nouvelle couche sur l'essence même de pourquoi je fais cette passion et ce métier. J'ai loupé la fête des pères et ce doux moment en famille, alors il fallait que ce soit un week-end exceptionnel ;-)

Je vous invite à faire un tour sur la PAGE FACEBOOK KYOSHO EUROPE, pour une tonne de photos et vidéos sympas qui vous donnerons j'en suis sur l'envie de venir l'an prochain!

Reno Savoya pilote RC

Reno Savoya pilote RC

SETUPS

Voici les réglages que j'ai utilisé ce week-end. 2 versions, une version piste sèche et une version piste humide. En finales nitro et A3 életrique, j'ai utilisé le setup piste sèche avec les différentiels de piste humide ;-)

Vendredi/samedi:

Setup MP10 astro dry

Setup MP10e KM24 dry

Dimanche:

Setup Reno Savoya MP10 dry KM24

Setup MP10e RS wet KM24


A très vite pour de nouvelles aventures.
The Shark 
Reno Savoya

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire