Total TTC: 0,00 €
Livraison gratuite dès 149€ | Paiement 3 fois sans frais | La boutique championne de France

Recherche dans le blog

Rapport de course et setups CF Reims 2021

- Catégories : Actu , Les tutos de Reno

INTRO

Salut à tous!

Après le BEFORE, voici le debrief de cette première manche de championnat de France!

Je ne vous promets pas d'être toujours aussi réactif dès le lundi après la course, mais vu le résultat et les émotions du week-end, je me devais d'écrire ces quelques lignes directement à mon retour!

Ne voyez ici aucun trait de prétention, mais qui dit rapport de course dit beaucoup de "MOI-JE". Je ne suis comme ça, mais c'est quand même plus simple pour vous raconter mon week-end! ;-)

Rendez-vous donc samedi matin sur le magnifique complexe du Reims EMC!

Pas mal de souvenirs quand même sur cette piste, après avoir fini 4e au Championnat d'Europe 2005, ou même Vice Champion d'Europe en 2013 pour seulement 6/10!

Météo annoncée incertaine tout le week-end, une chose est sûre, le choix des pneus, gomme et profils sera une nouvelle fois la clé de la réussite.

SAMEDI

Je suis parti sur le setup établi lors de ma journée d'essais.

Manu Duclos

Manu, mon fidèle ami, mécano et beau frère adoré ne sera pas présent ce week-end, premier CF depuis des années sans lui.

Et oui, les changements de couches ont pris (temporairement :-) ) le dessus sur les changements de pneus! 

Le seigneur Gaetan Anger va m'épauler. Vraiment un pur bonheur que de l'avoir aussi à mes côtés. Tout est fluide, naturel, très pro et très performant, tout ce que j'attends de notre équipe pour être en parfaite confiance sur le podium! Encore un grand merci à toi Mich, vivement les prochaines courses avec vous 2!


Suite aux fortes pluie de la semaine (soulignons encore l'énorme travail des bénévoles du club pour nous avoir permis de faire la course dans les meilleures conditions possibles), la piste était vraiment poussiéreuse le samedi matin et donc bien différente de ce que j'avais connu 2 semaines plus tôt...

Les picots du P1 étaient trop bas pour évacuer la poussière et donc pas assez performant. J'ai plutôt opté sur le Grid Iron II, plus haut et plus efficace dans ces conditions, jusqu'à Q2, en gomme Super Soft Long Wear.

AKA Grid Iron 2

Changement des huiles de différentiels pour gagner en motricité en P4, et je serais le seul pilote à passer les 9 tours lors des essais, les qualifs pouvaient commencer...

Pendant les 2 premières manches, les forces en présence se dessinent... il faudra compter sur Jerome Aigoin, très en forme en ce moment qui revient aux avant-posts, ça fait vraiment plaisir de le voir jouer devant! Quelques déceptions pour d'autres pilotes moins bien classés, mais nous reviendrons sur eux plus tard dans le texte... 

En Q3, la piste se balaye enfin, et je peux revenir à mon pneu de prédilection: le AKA P1, toujours en gomme Super Soft Long Wear.

Alors que tous les temps de la plupart des autres pilotes augmentent, indiquant une piste plus lente, je réussi à améliorer mon temps avec un 8T 5.00, il ne manquait pas grand chose! Ma voiture est ultra efficace, facile, et la pole position est déjà assurée après 3 manches sur 5!

J'utilise donc Q4 et Q5 comme 2 manches d'essais supplémentaires pour évoluer pour les finales.

Positions des amortisseurs avants plus couchés sur le support et un dernier run en P1 Soft Long Wear me donnent encore plus de vitesse et plus de confiance. Ce sera le grand chelem avec 5 poles sur 5 qualifs, waw!

PREPARATION POUR LE DIMANCHE

- Changement des roulements de cloche par sécurité

- Vérification et changement de la bougie

- Rafraichissement du différentiel central : graissage des noix et huile neuve

Charge des batteries

LE DIMANCHE

Dimanche matin.
Pluie...

La météo s'annonce très capricieuse pour aujourd'hui. C'est ma première course dans ces conditions avec la gamme de pneus AKA, je suis un petit peu perdu.

Heureusement, je ne suis pas seul, et j'ai tout un team autour de moi pour m'aider dans mes choix et en qui j'ai confiance. Je regarde donc les performances de David, Rémy, Christophe, Vincent, Etienne, Sofiane, (el colonel ;-))...

La pluie s'intensifie et la température n'est pas bien haute. Je décide de redescendre en dureté de différentiel central et en amortisseurs, pour donner plus de mouvement à la voiture.

SAVOYA GATE...

Après le collage des pneus, le temps arrive à manquer, et il faut aller ramasser le 1/4 de finale... Gaetan me propose de ramasser à ma place. Ok, ça me laissera plus de temps pour tout préparer. 

Mon team bienveillant me prévient "attention, je pense que ça va râler, je crois que c'est au pilote de ramasser". La course n'est pas encore lancée, je peux vérifier et aller voir l'arbitre fédéral pour être sûr.

Stéphane m'indique qu'à partir des demi-finales, le pilote n'est plus dans l'obligation de ramasser. Dans ma tête demi-finale, c'est nous, donc c'est bon, hors c'était bel et bien le 1/4 de finale en piste... J'ai été mauvais...Très mauvais.

Et là c'est l'acharnement, on annonce au micro ma pénalité, je vais prendre un stop & go de 10s à réaliser dans les premiers tours de la demi-finale pour absence au ramassage. C'est normal, c'est le règlement, je mérite cette sanction.

Or on va encore se plaindre et demander ma disqualification... Non je n'étais pas absent, il y avait bien quelqu'un à mon poste, ce n'était juste pas moi personnellement.

Nouvelle correction au micro, c'est bien une pénalité de 10s pour couverture du poste mais pas par le pilote...

Pour tous les crying babies qui sont allés se plaindre à l’arbitre à plusieurs reprises ce week-end (le ramassage, le passage dans la boite...), continuez comme ça, vous me donnez encore plus d’énergie pour aller encore plus vite et être encore plus fort au moment où ça compte vraiment…le dimanche soir. ;-)

Comme le dirait un membre de ma famille, pleurer ne donne pas de vitesse... 
Désolé si ça peut paraitre prétentieux d'écrire ça, étant l’ennemi public numéro 1 avec ma tête sur une cible à chaque fois que je viens sur une manche nationale, j'étais obligé...

Notre arbitre a, pour moi, pleinement joué son rôle, été aussi impartial que possible peu importe le statut ou les remontrances des pilotes, bravo, ce n'est pas un rôle simple, et je ne le ferais jamais!

Quant à ceux qui hurlent toutes les 5 minutes sur le podium ou arrachent une grille en ferraille scellée dans du béton en sortant plein gaz des stands, on en parle?

DEMI-FINALE

Départ pour la demi-finale, la piste est humide. Lors des essais j'ai pu profiter des 2 sessions pour essayer plusieurs configurations. Les temps sont bons, pas de changement à prévoir.
Or une grosse averse intervient pendant les demies +40 ans...

Je décide de ne prendre aucun risque, il ne pleut plus et la piste doit sécher pendant ma course, je reste avec du Grid Iron 2 Super Soft Long wear.

Grosse erreur, résumé en images :-) :

La piste est encore gorgée d'eau et je n'ai pas assez de grip.

Malgré un pilotage le plus doux et le plus précis possible, je ne parviens pas à réduire à moins d'une seconde au tour l'écart avec la tête de course. Mon Stop and Go me faisant perdre environ 15 secondes, je me retrouve en 10e position et bataille pour remonter en finale avec une 6e position de justesse.

J'aurais dû partir en gomme Ultra Soft, qui aurait été beaucoup adaptée dans ces conditions, je le saurai pour la prochaine fois :-)

Je partirai donc avec le numéro 9 en finale, mon chiffre porte bonheur, dommage les gars!

FINALE

Je réalise un super départ et passe la boucle du premier tour dans la première moitié des voitures.

2e tour, une petite faute et je me retrouve en paquet en queue de peloton.

Et là c'est long... très long... Tous les pilotes jouent leur vie, on arrive à 3 de front sur une bosse, ça passe pas, je perds patience et commets des erreurs. Difficile d'être fair-play quand "c'est Bagdad".

Les tours passent, je suis toujours dans ce paquet, et je vois la tête de course qui part de plus en plus... pas facile.

J'arrive enfin à prendre mon rythme, Gaetan m'annonce dans le casque que je suis le plus rapide en piste, enfin.

4/10 plus vite, 5/10 plus vite, le rythme et là. Je reviens au contact à environ 30 minutes de course. Jerome est fort, il est précis, ne commet pas de faute, reste calme.

Tom est aussi dans la bataille, mais un soucis avec passage par les stands le distance. La victoire se jouera avec Djé.

J'arrive à prendre l'ascendant à environ 15 minutes de la fin de course où je suis le plus rapide. Les écarts sont très faibles et je vois que Jerome ne le lâche rien, il pousse et revient dans les dernières minutes de course avec une vitesse incroyable pour revenir à moins de 2 secondes!

Ouf, je passe la ligne en tête et c'est la VICTOIRE !

Tout était parfait. Un super feeling avec la voiture, aucune faute ramassée sur les 45 minutes de finale, c'est le niveau que je dois atteindre pour les grandes courses qui m'attendent avant la fin de l'année.

SETUP

Un grand merci à tous pour votre soutien dans les stands et en dehors ! 
BRAVO à nos pilotes du Squad RSRC, Rémy, Théo, Christophe pour leurs super performances ce week-end ! TOP TOP !

Fini le blabla, voici le setup que j'ai utilisé en finale.

En qualif j'avais la même chose mais avec 10 000 au centre et 400 dans les amortisseurs.

Prochain rendez-vous dans 10 jours au Portugal pour LA course de l'été, IBuggychallenge avec tous les meilleurs pilotes Européens.

TÉLÉCHARGER EN PDF

A+
The Shark
Reno Savoya

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

3 commentaires

giraud philippe - 28/06/2021 20:49:16


merci pour le résumé. très intéressant

Reno Savoya - 28/06/2021 16:54:59


Cédric: Pour avoir un maximum de motricité. Les avantages de cette solution: - voiture très stable en entrée de virage au lâché de gaz - grosse motricité en sortie de virage - tourne beaucoup dans le virage en ayant un filet de gaz, avec une dérive du train arrière En effet, cela n'est pas forcément un réglage passe partout pour tout le monde.

BENETEAU CEDRIC - 28/06/2021 16:23:11


Pourquoi et comment partir sur un diff arrière aussi dur sur une piste glissante?